blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

FrancoisBayrou

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Blog dans la catégorie :
Politique

 




Signaler un contenu illicite

 

FrancoisBayrou

PROGRAMME DES ELECTIONS MUNICIPALES DE PAU 2

Le 20/03/2014

 
Vous êtes candidat à la mairie de Pau. Vous l’étiez aussi en
2008. Qu’est-ce qui vous pousse vraiment ?
Ce qui me pousse vraiment ? Le fait que mes enfants, les
enfants de tous mes amis, tous sont obligés de partir de
cette ville pour trouver une vraie chance ! Lors du dernier
conseil, un adjoint au maire actuel l’a avoué : « nous sommes
devenus une ville pauvre dans une région pourtant riche ! »
Pau a perdu 5000 habitants en 5 ans, 1000 par an. Tout
cela, c’est la même chose : une chute qu’il faut enrayer, une
renaissance qu’il faut construire. Pau a un immense besoin
de changement. Je veux être le maire de ce changement.

L’INTERVIEW DE FRANÇOIS BAYROU
ÊTRE
LE MAIRE
DU CHANGEMENT
«Pau a un immense
besoin de changement»
On a l’impression que c’est affectif autant
que politique…
Vous avez sans doute raison, et je suis même
prêt à dire que c’est plus affectif que politique.
Disons qu’avec cette ville, qui est la
ville de mon adolescence, de ma jeunesse,
de mes débuts d’enseignant et d’élu, de tous
mes mandats au travers du temps, la ville
de mes enfants, j’ai avec cette ville de Pau
une histoire profonde. Je n’accepte pas de
la voir souffrir, de voir exploser le chômage,
alors que le même parti, le PS, tient la ville
depuis 43 ans. Il faut un regard différent et
une énergie plus grande pour faire souffler
un air nouveau.
Quel genre de maire voulez-vous être ?
Je veux être le maire qu’on rencontre simplement,
à qui on peut parler, qui sait ce que
vivent ses concitoyens. Et en même temps,
je veux porter l’image de Pau, comme Alain
Juppé porte l’image de Bordeaux. Car pour
défendre Pau, pour rendre la ville attirante
et connue de tous, il faut que les médias en
parlent, et que les décideurs la connaissent,
par exemple pour penser à y implanter une
entreprise.
Quelles sont les qualités d’un bon maire ?
Un bon maire, c’est quelqu’un qui sait faire
travailler les gens ensemble, sans préférence
pour un parti. Un bon maire, c’est quelqu’un
de réaliste, qui sait ce que coûtent les choses
et ne gaspille pas l’argent public. Un bon
maire, c’est quelqu’un qui a l’imagination
nécessaire pour faire bouger la ville. Et un
bon maire, c’est quelqu’un qui sait trouver
les mots pour parler de sa ville, comme on
trouve les mots pour parler de qui on aime.
Quels sont les atouts de Pau ?
Ses richesses inconnues. Personne ne sait
que nous avons le réseau numérique le
plus performant de France : pourtant moins
d’une entreprise sur quatre y est raccordée.
Personne ne sait que nous avons des
centres de recherche de niveau mondial,
des entreprises uniques au monde dans
l’énergie, dans l’aéronautique, dans l’agricole
ou l’agroalimentaire. Personne ne sait
que nous avons un patrimoine de parcs et
de jardins plus riche qu’aucune ville que je
connaisse : je veux faire de Pau la capitale
française des jardins, et que les touristes
viennent pour les découvrir. Le château luimême
est souvent méconnu.
Quelle sera votre première action de maire ?
J’organiserai la réhabilitation de tout ce qui
a été laissé à l’abandon. Je prends un seul
exemple : les vestiaires de tous les terrains
de sport où jouent les enfants sont dans un
état honteux, les sanitaires et douches hors
d’usage, parfois purement et simplement
condamnés. Je les réparerai ou les remplacerai
immédiatement. Il y a des dizaines
d’équipements ou de biens immobiliers, trottoirs
et chaussées, ou de matériel ainsi délaissés
ou abandonnés à la saleté. Je serai
un maire bâtisseur, et je serai aussi un maire
« réparateur ».
Qu’est ce qui manque le plus à la Ville ?
Il manque des entreprises nouvelles et des
emplois nouveaux. Il manque de l’attention
aux gens, à leurs idées, à leurs difficultés.
Il manque de l’animation. Il faut que Pau redevienne
une ville vivante et animée. Le soir,
les week-ends, son centre-ville est un désert.
Je veux changer cela. Je veux des lieux forts
d’animation, comme les halles, comme l’espace
que je veux créer dans les anciens
locaux de la Sernam qui réunira une salle
de concert pour les musiques actuelles et les
musiques du monde, un skate-park et des
cafés musicaux. Et je veux enfin redonner à
Pau sa dimension culturelle : il faut plus de
spectacles pour tous les goûts, tous les âges
et tous les moyens. Du théâtre aux concerts
classiques ou à la danse. Aujourd’hui, on
part de Pau pour se divertir, je veux que très
vite, on y vienne de toute la région, et qu’on
dise “Pau, c’est là que ça se passe !“ L’animation,
comme l’éducation, comme la recherche,
c’est du rayonnement et de l’emploi.
«Je serai un maire bâtisseur,
je serai aussi un maire
réparateur.
connaisse : je veux faire de Pau la capitale
française des jardins, et que les touristes
viennent pour les découvrir. Le château luimême
est souvent méconnu.
Quelle sera votre première action de maire ?
J’organiserai la réhabilitation de tout ce qui
a été laissé à l’abandon. Je prends un seul
exemple : les vestiaires de tous les terrains
de sport où jouent les enfants sont dans un
état honteux, les sanitaires et douches hors
d’usage, parfois purement et simplement
condamnés. Je les réparerai ou les remplacerai
immédiatement. Il y a des dizaines
d’équipements ou de biens immobiliers, trottoirs
et chaussées, ou de matériel ainsi délaissés
ou abandonnés à la saleté. Je serai
un maire bâtisseur, et je serai aussi un maire
« réparateur ».
Qu’est ce qui manque le plus à la Ville ?
Il manque des entreprises nouvelles et des
emplois nouveaux. Il manque de l’attention
aux gens, à leurs idées, à leurs difficultés.
Il manque de l’animation. Il faut que Pau redevienne
une ville vivante et animée. Le soir,
les week-ends, son centre-ville est un désert.
Je veux changer cela. Je veux des lieux forts
d’animation, comme les halles, comme l’espace
que je veux créer dans les anciens
locaux de la Sernam qui réunira une salle
de concert pour les musiques actuelles et les
musiques du monde, un skate-park et des
cafés musicaux. Et je veux enfin redonner à
Pau sa dimension culturelle : il faut plus de
spectacles pour tous les goûts, tous les âges
et tous les moyens. Du théâtre aux concerts
classiques ou à la danse. Aujourd’hui, on
part de Pau pour se divertir, je veux que très
vite, on y vienne de toute la région, et qu’on
dise “Pau, c’est là que ça se passe !“ L’animation,
comme l’éducation, comme la recherche,
c’est du rayonnement et de l’emploi.
«Je serai un maire bâtisseur,
je serai aussi un maire
réparateur.
connaisse : je veux faire de Pau la capitale
française des jardins, et que les touristes
viennent pour les découvrir. Le château luimême
est souvent méconnu.
Quelle sera votre première action de maire ?
J’organiserai la réhabilitation de tout ce qui
a été laissé à l’abandon. Je prends un seul
exemple : les vestiaires de tous les terrains
de sport où jouent les enfants sont dans un
état honteux, les sanitaires et douches hors
d’usage, parfois purement et simplement
condamnés. Je les réparerai ou les remplacerai
immédiatement. Il y a des dizaines
d’équipements ou de biens immobiliers, trottoirs
et chaussées, ou de matériel ainsi délaissés
ou abandonnés à la saleté. Je serai
un maire bâtisseur, et je serai aussi un maire
« réparateur ».
Qu’est ce qui manque le plus à la Ville ?
Il manque des entreprises nouvelles et des
emplois nouveaux. Il manque de l’attention
aux gens, à leurs idées, à leurs difficultés.
Il manque de l’animation. Il faut que Pau redevienne
une ville vivante et animée. Le soir,
les week-ends, son centre-ville est un désert.
Je veux changer cela. Je veux des lieux forts
d’animation, comme les halles, comme l’espace
que je veux créer dans les anciens
locaux de la Sernam qui réunira une salle
de concert pour les musiques actuelles et les
musiques du monde, un skate-park et des
cafés musicaux. Et je veux enfin redonner à
Pau sa dimension culturelle : il faut plus de
spectacles pour tous les goûts, tous les âges
et tous les moyens. Du théâtre aux concerts
classiques ou à la danse. Aujourd’hui, on
part de Pau pour se divertir, je veux que très
vite, on y vienne de toute la région, et qu’on
dise “Pau, c’est là que ça se passe !“ L’animation,
comme l’éducation, comme la recherche,
c’est du rayonnement et de l’emploi.
«Je serai un maire bâtisseur,
je serai aussi un maire
réparateur.

NOS ENGAGEMENTS :
• Engagement absolu au non-cumul des mandats :« le mandat de maire
de Pau sera mon seul mandat. Je ne serai candidat à aucun autre
mandat de parlementaire national ou européen, ni à aucun autre mandat
local. Je serai maire à 100 % ».
• Approbation de la charte éthique « Anticor ».
• Chaque semaine, tous les vendredis de 18 h à 20 h, forum ouvert à tous
les citoyens pour qu’ils puissent exposer au maire et aux adjoints leurs
attentes ou leurs idées.
• Chaque jour, de 10 h à 12 h, tous les Palois pourront être reçus à la mairie
par un élu, sans rendez-vous.
• Un service d’alerte par téléphone ou internet ouvert à tous les citoyens
de 8h à 20h pour tout problème de propreté, ou de sécurité, ou d’état
du patrimoine.
• Tous les ans, un questionnaire permettra aux Palois d’évaluer le travail
des élus et des services.
• Des conseils de quartier et des élus référents dans chacun des
24 quartiers de Pau.
Les valeurs
d’un Maire « Un bon maire
a deux devoirs :
rassembler la cité,
et l’entraîner. Pour
la rassembler, il doit
choisir le dialogue
direct, proche, avec
ses concitoyens. Il ne
doit pas être l’homme
d’un camp ou d’un
clan. Pour l’entraîner,
la dynamiser, il faut
qu’il ait une vision de
son histoire, de son
avenir et la force de
porter son image.»

La propreté.

Simplifier les démarches administratives pour favoriser
la réhabilitation des 40% de logements vacants et remettre
de la vie au centre-ville.
• Relancer et renforcer le plan façades avec les propriétaires, pour
mettre de la couleur dans la ville, et la rendre plus attractive.
La réhabilitation des logements
et des façades
• Meilleure organisation des tournées de ramassage
(fréquence et horaires).
• Face aux tags, tolérance zéro. Nous prenons
l’engagement d’abord d’un nettoyage général,
qui sera réalisé en 3 ou 4 mois après l’organisation des équipes
et l’acquisition du matériel ; et ensuite du nettoyage dans
les 24 heures de tout tag signalé à la mairie.
• Création d’un service “Urgence vie en ville “ :
pour la propreté ou pour l’état des trottoirs ou des chaussées.
La ville chaque fois que possible interviendra
immédiatement.
• Lutte contre les déjections canines :
Notre engagement, c’est donc là encore la tolérance zéro,
avec mise à disposition d’équipements accessibles
et abondants.
La sécurité
• Rétablir le climat de confiance paisible sans lequel il n’y a
pas de vie en commun possible, pas de commerce et pas
de développement dans les zones où se multiplient les incidents.
• Assurer le devoir de police : revenir à une police de proximité,
organisée en collaboration par la police municipale et la police
nationale, 24/24, 7 jours sur 7 et 365 jours sur 365 dans
la ville de Pau, particulièrement en centre-ville.
• Atteindre au moins un policier municipal pour 1500
habitants, soit entre 50 et 60. Rendre aux agents
de surveillance de la voie publique (ASVP) la fonction
que leur nom indique : leur rôle devrait être plus large et plus
valorisé : fonction de surveillance de l’espace public, de gestion des
conflits de voisinage, de surveillance de la propreté.
• Equiper la ville de caméras de surveillance : surveillance
vidéo des grands axes de circulation, de tous les itinéraires à risque
et de tous les lieux à risque, tags, etc.
• Organiser des travaux d’intérêt général, encadrés
et pouvant donner lieu à formation pour les auteurs d’infractions.
• Améliorer l’éclairage la nuit : c’est un outil efficacé

La rénovation
des halles
Dans toute ville, le quartier des halles est un quartier de vie,
de rencontres, et bien sûr le lieu phare du commerce alimentaire de qualité.
A Pau, il n’en est rien: les Halles et le quartier sont dans un état qui fait honte
à la ville. En six années, rien, à part des « études », n’a été fait.
Nous avons décidé de proposer aux Palois un scénario crédible de rénovation
profonde, qui réponde à un cahier des charges exigeant, et aux principales
attentes des commerçants des halles, des commerçants autour des halles,
des clients et des habitants.
Notre projet : installer les halles
sur l’actuel carreau des producteurs.
Euralis
à Lescar
Avant
Après
ré-habillage
3 2 1 CAHIER DES CHARGES
• des travaux rapides,
• maintien de l’activité actuelle
pendant les travaux,
• un seul déménagement,
en bloc, dans les halles.
• La tour 1 : nous garderons la vocation civique du complexe
de la République. Déménager syndicats et associations s’avèrerait
très coûteux. Nous préférons consacrer ces crédits à un ré-habillage
de la tour pour un résultat esthétique, comme l’a fait Euralis
pour son siège à Lescar.
• L’actuel hall des commerces et des étals 2 : il sera
totalement rénové pour accueillir les producteurs dans un espace
de qualité. Les Halles seront maintenues en activité durant les
travaux d’aménagement du carreau.
• Le carreau 3 accueillera les halles actuelles. Il sera augmenté
d’un niveau (la hauteur sous charpente le permet). Le niveau
supérieur en mezzanine ouvrira sur une terrasse végétalisée
aménagée sur le toit actuel. Durant les travaux, les producteurs
seront installés sous un chapiteau à proximité.

Faire son
marché aux
Halles
demain : • Les murs du nouveau bâtiment des Halles (actuel
«Carreau des producteurs») deviendront transparents,
et ainsi l’espace plus lumineux. Des étals ouvriront sur
la rue, ce qui rendra le quartier encore plus vivant.
• Pour faire des halles un véritable lieu de convivialité,
un espace avec bars à tapas, restaurants, sera installé
à l’étage et ouvrira sur une vaste terrasse ensoleillée,
aménagée sur le toit des halles actuelles.
• Le nouveau Carreau des producteurs réaménagé
deviendra un nouveau lieu beaucoup plus agréable
pour acheter ses produits frais et conservera son
caractère vivant et authentique.
La terrasse aménagée sur
le toit des halles actuelles :
pour boire un café ou se
restaurer après le marché.
L’espace intérieur des futures halles :
les étals du rez-de-chaussé sont reliés
au niveau supérieur et à la terrasse
par des escaliers roulants et des
ascenseurs.
 

 

DISCOURS DE CLOTURE DU CONGRES 2014 DE FRANCOIS BAYROU

Le 30/01/2014

ECOLE PRIMAIRE DE BORDERES OU FRANCOIS BAYROU ETAIT ELEVE. DISCOURS DE CLOTURE DU CONGRES 2014 DISCOURS DE JEAN - LOUIS BORLOO

ECOLE PRIMAIRE DE BORDERES OU FRANCOIS BAYROU ETAIT ELEVE.
ECOLE PRIMAIRE DE BORDERES OU FRANCOIS BAYROU ETAIT ELEVE. 

François BAYROU est ravie que Jean – Louis BORLOO soit là et qu'il y a eu un rapprochement avec l'UDI. François BAYROU connaît Jean – Louis BORLOO depuis 1989. On a rien à craindre d'additionner les talents, les imaginations, les capacités, les volontés et les engagements. Très longtemps les familles politiques se sont vécus dans la concurrence qu'elles n'ont pas exercées le pouvoir qu'elles auraient dû exercer.

Il pèse sur nos épaules une responsabilité qu'il n'y avait pas eu depuis longtemps.

J'ai écouté le discours de François HOLLANDE mardi. Si HOLLANDE avait dit depuis longtemps ce qu'il a dit mardi, beaucoup de choses eussent été différents. Aujourd'hui c'est un peu tard et tard c'est trop tard.

On voulait faire croire à la FRANCE, que la dépense publique, l'organisation des collectivités territoriales, des acquis de la Sécurité Sociale et du droit du travail était intangible et qu'il fallait au contraire non pas les réformer mais les consacrés. Ça était le discours du parti socialiste depuis longtemps. Mais que le président de la République dise qu'il faille maintenant prendre une autre direction et qu'il prenonce les mots jusqu'alors tabous : sociale démocratie.

Les mots ne sont pas tout :

  • comment faire avec la baisse des charges,

  • comment faire pour que les organismes publiques s'organisent autrement,

  • comment faire pour que les collectivités territoriales aient de meilleurs rapport avec les entreprises en FRANCE,

  • comment faire pour qu'il y ait un assouplissement public du droit du travail,

  • comment faire pour qu'on ait une réponse pour les chômeurs de longue durée. Parce que lorsque quelqu'un est exclus depuis longtemps du travail et de l'emploi, il perd une certaine idée de lui – même. Et c'est un échec pour la société toute entière. Pour l'instant cette question n'a pas de réponse. Tous les dirigeants de notre devraient avoir honte de cette situation.

  • comment faire pour que la formation professionnelle soit organisée différemment.

On site SCHRÖDER en exemple, des lois qu'on a faites, les lois Hartz qui concerne les droits et les codes du travail n'ont pas été sans conséquence.

Quelle est l'organisation politique et institutionnelle de notre pays qui permettra que naisse des majorités qui permettrons de porter la politique efficace en France ?

L'organisation politique en FRANCE empêche la constitution de majorité réformiste de notre pays. Le bipartisme empêche que se regroupe les forces courageuses qui voudrait que le pays affronte enfin les problèmes que sont les siens. Les partis politiques se tiennent par leur noyau dure. Il faut qu'on accepte de régulariser la loi électorale qui est la plus injuste qu'un pays européen ait à connaître et qui empêche qu'un pays ait une représentation juste du pays et une capacité de courage dont les français ont besoin et dont les autres pays européens ont fait la preuve.

François BAYROU a rencontré Helmut KOHL lorsque celui – ci n'était pas encore chancelier. Helmut KOHL a expliqué à François BAYROU la constitution allemande. La fondation de la constitution allemande est assurée par les partis, les syndicats et les églises. Un mode électoral majoritaire avec correctif proportionnel intégral.

Un sondage est sorti. Est – ce que droite et gauche à encore une signification pour vous ? 70 % des français disent non. Ils ne sont pas représenté à l'Assemblé Nationale. Il faut une représentation juste et une capacité de rassemblement entre force politique différente.

Hollande a dit qu'il faut dépenser moins. François BAYROU propose d'agir mieux, puis aider mieux, de soutenir mieux les initiatives, de former mieux les élèves et les étudiants, en plus de baisser les dépenses.

Les collectivités locales sont des labyrinthes illisibles. Il faut diminuer drastiquement le nombre de députés, le nombre de sénateurs en France. Il faut faire comme au Parlement européen. Il faut rendre les votes publics pour savoir ce qu'on voter les députés. Il y a grand nombre de départements ou l'UDI et le MODEM c'est rassemblée. Il y a toutefois quelques divergences ici et là. Dans un monde idéal les élections locales devraient faire naître les majorités d'idées sur ces enjeux là. Les élections locales partaient d'abord des réalités locales mais il fallait veiller à ce qu'il n'y a pas de collision entre eux. François BAYROU a demandé aux élus est – ce que vous pouvez me siter une ville en France ou le PS nous soutiendrait ? Je sais qu'il y a un parti qui aime des sensibilités différentes quand ça l'arrange et les rejettes dès l'instant ou elle serai concurrentielle avec vous.

Il est juste et légitime que nous ayons partout en France dans 95 % des villes une cohérence avec cette attitude nationale que nous avons fixé.

Pour moi une ville ne doit pas appartenir à un parti. A Pau il y a des sensibilités différentes et des expériences différentes, elles doivent rassembler. Pour diriger une ville, il ne faut pas agir avec des équipes d'appareil.

 

PROGRAMME DES ELECTIONS MUNICIPALES DE PAU

Le 13/01/2014

 
- Des itinéraires cyclables protègés bien sigalés et protègés dans les différents quartiers de PAU.

- Baisse des impôts de 1 % sur les ménages pendant toute la durée du mandat.

- Mise en place de tarifs plus avantageux pour les utilisateurs de bus.

- Rendre le plan de circulation du centre ville de PAU plus pratique.

 

FRANCOIS BAYROU CANDIDAT A LA MAIRIE DE PAU

Le 20/12/2013

PAU CAPITALE DE LA CULTURE PROGRAMME DES ELECTIONS MUNIPALES A PAU PROGRAMME DES ELECTIONS MUNIPALES A PAU

 
 

François BAYROU se présente en tant que candidat aux élections municipales à la mairie de PAU le 7 novembre 2013.

 

Voici quelques propositions pour son programme.

 

  • Construction d'un auditorium de 1000 à 1200 places pour les concerts et les congrès au parc Beaumont et extension du parking souterrain de 250 places.

  • Mettre en place un poste de police dans le quartier des Halles et l'installation de vidéo protection pour la sécurité des gens.

  • Multiplication des véhicules légers de type « Coxitis » pour les transports en commun et mise en accessibilité de tous les arrêts de bus existants pour les personnes handicapées.

  • Création de plusieurs itinéraires cyclables protégés.

  • Construction d'une terrasse végétalisée sur le toit du marché des Halles et ouverture de baies vitrées pour embellir le bâtiment dont le coût est estimé à 12,5 millions d'euros.

  • PAU a perdu de sa notoriété. François BAYROU défend la notion de pays de Béarn pour développer le tourisme et la culture béarnaise.

     

 

L'UNION DES CENTRES

Le 13/12/2013

CONFERENCE DE PRESSE DU 5 NOVEMBRE 2013 ENTRE J - L BORLOO ET F BAYROU CONFERENCE DE PRESSE DU 5 NOVEMBRE 2013 ENTRE J - L BORLOO ET F BAYROU

CONFERENCE DE PRESSE DU 5 NOVEMBRE 2013 ENTRE J - L BORLOO ET F BAYROU
CONFERENCE DE PRESSE DU 5 NOVEMBRE 2013 ENTRE J - L BORLOO ET F BAYROU 
Le 5 novembre 2013, François BAYROU et Jean - Louis BORLOO scellent leur union lors d'une conférence de presse à la Maison de la Chimie à Paris après onze ans de séparation. Ils ont crée l'Alternative. Le Modem a adopté la charte de l'Alternative le 23 novembre 2013 lors du conseil national par 155 voix pour (83,33 %), 17 voix contre (9,14 %) et 14 abstentions (7,53 %).

Je site François BAYROU : "Nous avons à construire , à faire. Il s'agit d'une démarche rare, voire inédite dans la politique française." Il fait allusion à François HOLLANDE : "Les mots ne suffisent plus, il est temps de passer aux actes". Jean - Louis BORLOO à également pris la parole : "Nous avons décider de rassembler toutes nos forces face à la situation de désarroi de notre pays. Nous constatons que l'absence de cap, de visibilité, le chômage de masse, exige une autre offre politique, nouvelle. Une véritable alternative politique, économique et sociale."

François BAYROU et Jean - Louis BORLOO veulent travailler sur douze chantiers par exemples la lutte contre le chômage de longue durée, l'illettrisme, repenser les institutions.